Bienvenue à vous sur Creepypastas Françaises,

Vous êtes sur un site recensant les creepypastas les moins connues afin de les aider à se faire connaître. Mais qu'est-ce qu'une creepypasta ?

Une creepypasta est une légende urbaine horrifique circulant sur Internet via le copié/collé (d'où le nom, Creepypasta = Creepy + Copy-Paste), souvent accompagnées de preuves audio, vidéos ou photos.

Ce site coopératif vous propose de lire des creepypastas (évidemment), de publier vos écrits, de les corriger, de vous aider à en écrire ou, dans certains cas, d'écrire des creepypastas pour vous.

Attention ! Certains écrits contiennent des passages/propos violents, voir choquant. Ainsi, ce site est déconseillé au moins de douze (12) ans (déconseillé, pas interdit. Si vous avez moins de douze ans, le site ne vous est pas interdit, mais vous êtes responsable de ce que vous lisez).

Pour plus d'information, n'hésitez pas à lire notre Charte du Site.

Creepypastas

Amy la Cousue (Amy the Sewn)

27/08/2016 22:11

    C'était une chaude matinée. Amy et sa famille étaient dans la voiture, se dirigeant vers leur nouvelle maison, située au Texas. Son père venait d'obtenir une promotion. Toute la famille était très heureuse, mais Amy était la moins emballée. Ses amies et son ancienne vie en Floride lui manquait. Ennuyée, elle se contenta de plaquer son visage contre la vitre froide de la voiture. Elle observait le paysage. La voiture traversait le désert. Un désert ensoleillé mais vide. Elle voulait dormir mais n'y arrivait pas. Ensuite elle posa son regard sur sa sœur, Tatiana. Elle était blonde aux cheveux bouclés. Elle avait de grands yeux Verrons, fermés, étant donné qu'elle dormait. Alors elle commença à s'intéresser à la radio. C'était de la musique classique. Ses parents adoraient ça, mais pas elle. Elle soupira puis demanda:

 

"On arrive bientôt ?"

 

    Ses parents se contentèrent simplement d'un hochement de tête. Une heure passa et le paysage commença à changer. Ce n'était plus un désert mais une longue avenue. Sur cette avenue, plusieurs maisons identiques étaient construites. Soudain, la voiture s'arrêta.

 

"Nous sommes arrivés ! Dit joyeusement son père."

 

    Tatiana était réveillée et poussa alors un cri de joie, mais Amy poussa un long soupir.
 

"Super..."
 

    Amy descendit doucement et posa son regard sur sa nouvelle maison. Cela la faisait frissonner. Cette maison était faite de briques rouges avec un toit en ardoise. Elle possédait une grande porte en bois ainsi que des fenêtres cintrées blanches. La maison semblait avoir été construite dans les années cinquante. Amy regarda alors l'avenue. Il n'y avait pas beaucoup de maisons, mais il y avait, tout près de chez elle, un grand cimetière peu rassurant. Elle soupira, puis elle entra dans la maison.
 

    Elle ne prenait même pas la peine de visiter les lieux. Elle se contenta de filer en quatrième vitesse dans sa nouvelle chambre. Elle entra doucement dans sa chambre puis s'arrêta. Elle inspira un bout coup puis expira doucement.
 

"Ah ! C'est la seule pièce dans laquelle je me sens chez moi."
 

    Elle s'allongea sur son matelas qui lui servait de lit, puis elle fixa sa chambre. Sa chambre avait des murs gris. Il y avait un bureau sur lequel était posé un carton plein de bibelots. Des étagères étaient accrochées un peu partout sur les murs. D'un coup, Amy se releva d'un bond puis se dirigea vers une machine à coudre. Elle l'a fixa puis l'installa sur une des étagères. Puis elle se dirigea ensuite vers un carton et en sorti un nécessaire de couture qu'elle posa à côté de la machine à coudre. Amy aimait beaucoup la couture et passait tout son temps à se créer des vêtements. Elle était d'ailleurs vêtue d'une petite robe bordeaux avec un collant noir transparent avec des bottes noires. Amy remarqua ensuite un miroir. Elle s'y approcha pour regarder si elle n'était pas barbouillée. Elle inspecta ses cheveux bouclés de couleur châtain clair. Puis elle approcha son visage pour vérifier si son maquillage n'avait pas coulé. Elle avait de magnifiques yeux bleus avec quelques tâches de rousseurs sur ses joues....
 

    Soudain, Amy poussa un cri. Tatiana venait d'entrer en lui hurlant :
 

"A Taaaaaable !"
 

    Amy lui jeta alors un regard noir :
 

"On ne t'a pas appris à frapper avant d'entrer ?"
 

    Sa sœur l'ignora et sortit de la chambre.
 

    Amy descendit et s'installa. Sur la table était disposé des chips, des mini-pizzas, des petites saucisses, ainsi que différentes bouchées.
Plus tard dans la soirée, Amy préparait ses affaires. En effet le lendemain, s'était la rentrée des classes. Elle allait pour la première entrer au lycée. Elle était très anxieuse...Allait-elle se faire rapidement de nouveaux amis ? Arrivera-t-elle à rester soi-même sans se faire remarquer ? Comme elle se posa beaucoup de questions en même temps, elle se dit qu'elle devait se coucher..
 

    Le lendemain, Amy se réveilla. Aussitôt levée, elle s'habilla et se pomponna. Une fois prête elle s'admira alors dans le miroir. Elle était vêtue d'un jean slim délavé avec un petit tailleur blanc et d'un débardeur noir. Elle avait mis un bonnet noir sur sa tête pour un petit air « pas très stricte Mais cool ». Puis elle mit ses bottes noires et descendit en vitesse et prit son petit déjeuner. Elle se contenta d'un pancake et d'une tartine de beurre. Enfin elle prit son sac et s'en alla vers le lycée. Une longue journée allait commencer pour elle...
 

    A peine arrivée au lycée, la sonnerie pour le début des cours retentit. Elle rejoigna alors sa classe. Elle s'installa à côté d'une fille. Puis le professeur entra en classe. Il s'installa et dit :
 

"Bonjour à tous, je suis votre professeur principal, Mr. Stewarts."
 

    Amy observa son professeur un instant. Il était petit, assez dodu, chauve, avec des lunettes au bout du nez.
Mr. Stewarts Observa un à un les élèves et posa son regard sur Amy :
 

"Toi tu es nouvelle je suppose, n'est-ce pas ?
- Oui, je suis nouvelle, je viens d'emménager, dit nerveusement Amy.
- Viens au tableau te présenter je te prie."
 

    Amy s'avança alors au tableau, semblant mal à l'aise :
 

"Et bien, bonjour je m'appelle Amy Cottlins. J'habite pas loin d'ici. J'ai une sœur qui s'appelle Tatiana. J'aime beaucoup les arts notamment la couture. J'espère que vous m'apprécierez car j'aimerais beaucoup être votre amie."
 

    Amy regagna alors sa place.
 

"Bien merci mademoiselle Amy, dit Mr. Stewarts."
 

    Après que le professeur a donné toutes les informations importantes sur le lycée, la sonnerie donnant la fin des cours retentit. Amy sort alors de la salle, se dirigeant vers son cassier. Soudain, sa voisine de classe, une jeune fille rousse aux yeux bleus avec tâches de rousseurs, grande et ronde s'avança vers elle et lui dit :
 

"Salut Amy ! Moi c'est Stacy !
- Salut Stacy, enchantée.
- J'aimerais vraiment être ton amie tu sais. Beaucoup de personnes me trouvent bizarre, se moquent de moi et du coup, je suis souvent seule.
- J'aimerais vraiment être ton amie Stacy ! Ca me ferait vraiment plaisir, peu importe ce que les autres pensent de toi."
 

    Plusieurs semaines et plusieurs mois passèrent et Amy se sentait très heureuse. Elle aimait beaucoup Stacy et ses quelques autres amis qu'elle s'était fait. Malheureusement, sa vie n'était pas si merveilleuse que ça. Un groupe de garçons ne faisaient que l'harceler, mais Amy les ignoraient tant bien que mal.
 

    Or, un jour, alors qu'elle rentrait du lycée, le groupe de garçons l'a suivirent. Ils l'interpellèrent alors :
 

"Eh la brunette !"
 

    Amy se retourna, surprise.
 

"Oui ?"
 

    Les garçons s'approchèrent et commencèrent à l'encercler.
 

"Que..Que..Que faites-vous ? Pourquoi m'encerclez-vous ? Dit-elle, paniquée."
 

    L'un des membres du groupe commença à lui faire une clé de bras.
 

    Amy tomba alors à genoux, ne sachant quoi faire, se tordant de douleur.
 

    Alors, les membres du groupe tentèrent de la frapper. Ils lui donnèrent plusieurs coups ce qui la défigura. Elle se rebella plusieurs fois, mais cela ne faisait qu'empirer les choses. Finissant à terre, l'un des garçons sorti un petit canif et s'approcha d'Amy. Amy, semblant reprendre conscience, Se releva doucement, et d'un coup sec, attrapa le canif et planta profondément le canif dans le cœur du garçon. Elle les tua tous uns à uns. Puis elle leur coupa leurs articulations. Une fois le « travail » achevé, elle esquissa un petit sourire sadique et vengeur.

 

    Or, elle ne s'était pas aperçue qu'une personne l'avait vue et avait alertée la police.

 

    La police arriva et emmena Amy dans un asile psychiatrique. Elle y resta pendant des jours, et elle n'était pas prête d'en sortir. Néanmoins, les médecins l'avait soigné mais elle en avait gardé des séquelles : Elle avait, autour de la bouche, plusieurs points de sutures.


    Chaque jour passé dans cet asile, la rendait de plus en plus folle. Elle gardait toujours ce sourire sadique et vengeur.


    Un jour un médecin vint la chercher, pour la « soigner ». Il l'emmena dans une pièce spéciale. La pièce était blanche avec quelques lumières. Il y avait une petite table ainsi qu'un lit. Amy remarqua que sur la petite table, y était disposé un fil de couture, une aiguille et une paire de ciseaux.
Le médecin lui demanda de se mettre sur le lit. Une fois qu'Amy fut assise, il prit la paire de ciseaux et commença à l'approcher de la bouche d'Amy. Amy se recula en criant :
 

"NE TOUCHE PAS A MON JOLI VISAGE !!!"
 

    Puis, toujours avec ce sourire sadique, elle lui arracha la paire de ciseaux des mains, et lui planta profondément et fermement dans le cœur. Puis, elle retira la paire de ciseaux ensanglantée et commença à lui découper soigneusement les articulations tout en chantonnant :
 

"Laisse-moi te coudre, laisse-moi te coudre, lalala..."
 

    Chaque fois, qu'elle découpait une articulation, le sang giclait sur elle. Elle pouvait entendre un froissement lors du contact entre la paire de ciseaux et la peau.
 

    Puis elle prit le fil et l'aiguille et lui recousu les articulations, en tirant bien sur le fil, pour qu'il soit bien serré, toujours en chantonnant le même air. C'est là qu'elle eut une idée sadique. Elle se découpa aussi les articulations et se les recousus. Ainsi était née Amy la cousue... Elle perdit beaucoup de sang, tellement sa peau prît une couleur grisâtre. Ses yeux étaient maintenant injectés de sang. Ayant parfait son look, elle sortit de la pièce en courant. Elle traversa les longs couloirs blancs, très peu éclairés par la lumière. Elle vit une fenêtre et la brisa en mille morceaux. Elle sauta par-dessus, étant donné qu'elle se trouvait au rez de chaussée. Une fois dehors, elle rit d'un air sadique et se dirigea vers sa maison, avec en main, sa paire de ciseaux, son aiguille et son fil.
 

    Arrivée chez elle, personne n'était debout. Toute la famille dormait. Elle monta alors dans la chambre de sa sœur, avec un sourire monstrueux. Elle entra et se plaça devant son lit et attendit.
 

    Au bout d'un moment, sa sœur se réveilla. Elle fixa Amy d'un air terrorisé.
 

"A-Amy, c'est toi ?"
 

    Sa sœur se contenta d'un petit sourire.
 

"S'il te plait...Laisse-moi te coudre..."
 

    Alors Amy, bondit sur sa sœur et lui planta les ciseaux dans le cœur. Puis une fois que ça sœur fut bien morte, elle lui découpa les articulations et lui recousu..
 

    Après avoir fini son « chef d'œuvre » elle alla dans la chambre de ses parents et leur fit la même chose..
Puis elle se dirigea chez Stacy, sa meilleure amie, toujours avec un sourire sadique, mais de plus en plus abominable.
Etant donné que la chambre de Stacy était en bas, elle passa par la fenêtre de sa chambre. Elle s'approcha de Stacy et lui chuchota à l'oreille, en chantonnant:
 

"Lalala, Laisse-moi te coudre, laisse-moi te coudre, lalala..."
 

    Alors sans perdre de temps, elle lui planta la paire de ciseaux dans le cœur. Le sang gicla. Puis elle fit le même rituel qu'a sa famille. Elle luis découpa soigneusement les articulations et lui recousu ensuite, en tirant bien sur le fil.
 

    Amy sortit alors de la maison en passant par la fenêtre, marchant doucement dans le noir, s'enfonçant de plus en plus, dans l'obscurité. Son débardeur blanc était devenue rouge sang et son jean était déchiré.
 

    Le lendemain on pouvait lire dans la presse locale :
 

« La famille Cottlins a été mystérieusement assassinée. Les corps ont été découpés puis recousus au niveau des articulations. Leur fille ainée, Amy Cottlins, a mystérieusement disparue.. C'est un acte monstrueux et barbare ! Nous avons également trouvé le corps de la jeune Stacy. Il semblerait qu'elle est eu affaire au même tueur que celui de la famille Cottlins. Elle avait été également recousu au niveau des articulations. »
 

    Ainsi s'achève cette histoire. Il y aura peut-être une suite, qui sait..
 

    Certains disent, avoir vu Amy, marchant doucement dans l'obscurité, tenant toujours ses ciseaux, son fil et son aiguille...Et, elle avait toujours son sourire sadique et vengeur.. Possédée par sa folie...

Le monstre du cimetière

16/08/2016 13:23

    Je passais souvent par le vieux cimetière, mais, une nuit d'hiver, tout a basculé. Ecoutez mon histoire...

 

    Comme tous les soirs, je rentrais des cours. Il faisait nuit et, comme d'habitude, je passais par le vieux cimetière abandonné. Je devais le traverser pour rentrer chez moi. Non pas car c'était le seul chemin, mais parce que le détour était bien trop long. Je n'avais rien pour l'illuminer et, bien sûr, c'était une nuit sans lune.

 

    J'étais à mi-chemin lorsque j'entendis un bruit. Je me retourna, mais... Rien. Il ne pouvait pas s'agir du gardien car, comme dit précédemment, le cimetière était abandonné. Je continua donc mon chemin, légèrement angoissée, et le bruit se refit entendre. L'atmosphère commençait à être trop lourde pour mes poumons et j'avais la sensation d'étouffer. Et c'est là, en me retournant, que je vis cette chose. Elle ressemblait à un chien croisé avec un ours, sans poil !

 

    Je commençais à reculer, mais la créature bondit et me plaqua à terre. Je me débattais en hurlant tandis qu'avec ses griffes, il me griffa la peau, et avec ses dents, il m'arracha les ongles. J'hurlais de douleur, mais personne ne pouvait m'entendre, ma voix n'était pas assez puissante. Il m'ouvrit le ventre et commença à retirer mes organes. Il me pendit avec mes intestins à l'arbre tout en me forçant à avaler mes propres entrailles. Il acheva son macabre ouvrage en m'arrachant les yeux, puis il partit, laissant mon corps mutilé et presque méconnaissable là, pendu à cet arbre.

 

    Vous vous demandez comment je peux vous raconter cette histoire alors que je suis sensé être morte ? Car je suis venue vous tuer de la même manière. J'ai été réincarnée en cette sorte de monstre avide de sang. Et d'ailleurs, à l'heure où vous lisez ces lignes, je suis probablement juste derrière vous, ou bien cachée sous votre lit, ou encore dans votre armoire, à guetter le bon moment pour vous tuer.

 

Flash d'information spécial :

    Hier, en début de matinée, une jeune fille a été retrouvée morte dans un vieux cimetière à l'abandon, tuée d'une manière que nous ne pouvons citer ici. Il semblerait qu'elle aie été éxécutée hier soir, sur le chemin de l'école. C'est, à ce jour, la dix-huitième victime à avoir subit ce sort. La police vous conseille de ne pas sortir de chez vous à la tombée de la nuit et de vous assurer que tout est bien verrouillé.

Shutdown

15/08/2016 22:14

    Mes parents et moi habitions dans une vieille maison. Mes parents ont décidé de déménager l’année dernière pour une ville plus tranquille. Ils avaient toujours rêvé d’emménager à la campagne, et c’était l’occasion pour eux de se sentir libre à nouveau. Les premiers jours étaient assez difficiles pour moi, mais après une semaine ou deux, je me sentais vraiment bien dans cette nouvelle maison.

 

    Evidemment, j'espérais avoir une connexion internet pour pouvoir me connecter à ‪#‎ChainSawMassacre,‬ un canal IRC que j’avais créé avec d’autres personnes. Les pseudos de ces personnes étaient MazaKar2, WaNNaK1ll et Unplug4HardC0re, ainsi que Z3r0, moi.

 

    Sur #ChainSawMassacre, On discutait de tout et de rien. On était tous des étudiants qui cherchaient des moyens faciles d’avoir un peu d’argent. Moi et Unplug4HardC0re étions Membres d’un groupe de Hacktiviste assez connue sur le deep web : T4k3d0wn, dont j’étais le leader. On essayait d’intégrer Mazakar2 et WaNNaK1ll qui était bon en programmation. MazaKar2 avait trouvé un site web qu’on pourrait pirater, on agissait uniquement sur le Deep Web. Certaines de nos attaques étaient très connues sur ce dernier. RantAH4ck3r, un site web parlant des actualités concernant le hacking, parlait souvent de nos attaques informatiques. Nos cibles préférées étaient les sites pédophiles.

 

    MazaKar2 avait trouvé un bon plan pour une prochaine attaque. Voici un copié/collé des logs de mon Bouncer IRC. J’ai évidemment censuré les sites du deepweb.

 

MazaKar2 joined #ChainSawMassacre

MazaKar2 : Yo les mecs !

WaNNaK1ll : Salut Maza ! Bien ?

Z3r0 : Yo ! :)

MazaKar2 : Ouai ! J’ai trouvé un truc sympa sur le deep web :)

Z3r0 : Qu’est-ce que tu as trouvé encore ? xD. Petite info SweetChild est down :)

WaNNaK1ll : Nice ! DDoS ou Zero day Exploit ^^ ?

Z3r0 : Zeroday :). Il avait une version de proFTP en 2.0.3, c’était easy avec le module metasploit que tu as écrit :D

WaNNaK1ll : Cool.

Unplug4HardC0re : Sinon tu as trouvé quoi Maz’ ?

MazaKar2 : ça : http://<censored>.onion

Z3r0 : Tu veux louer un botnet. t’es sérieux toi ? Oo

MazaKar2 : lance nmap sur l’adresse ip : XXX.XXX.XXX.XXX ^^

Unplug4HardC0re : Whoa, tellement de logiciel pas à jour

Z3r0 : Hum, leurs serveurs : FTP, Web, Base de Donnée. T’es sur c’est pas un Honeypot ^^ ?

WaNNaK1ll : Un quoi ? xD

Z3r0 : Un honeypot, en gros c’est un serveur fait pour capturer les hackers ^^

MazaKar2 : Je pense pas :p , regarde : http://<censored>.onion

Z3r0 : RedEye ? C’est le nom de la backdoor

MazaKar2 : Yep :p, j’ai décompilé le binaire. J’ai écrit un script pour exploité une faille qu’il y avait dedans. Buffer Overflow lol

Z3r0 : Mdr, colle le lien :p

WaNNaK1ll : Ghostbin ^^ ?

MazaKar2 : https://ghostbin.com/paste/8 wuat74q

Z3r0 : Le mot de passe ?

MazaKar2 : Mon pseudo ^^ MaraKar2

Unplug4HardC0re : ça m’a l’air pas mal ton truc

Z3r0 : Je vais voir si c’est vraiment safe de pirater ce site ^^

 

    On était donc prêt à pirater un site web détenu par un hacker. C’était sûrement un script kiddie qui était derrière ce serveur, il y avait tellement de faille sur le serveur. J’ai travaillé toute une semaine sur un module metasploit pour faciliter l’attaque pour les autres membres de T4k3d0wn. Après une longue semaine d’acharnement, il était temps de s’attaquer à ce serveur. Durant l’attaque, J’ai trouvé plusieurs fichiers étranges sur le serveur, mais un fichier .DAT attira ma curiosité. Il s’appelait « ZeroDay-Exploit.dat ».

 

    J’étais curieux de savoir ce que contenait ce fichier. C’était une url menant à un Hidden Service (un site hébergé sur le deep web). J’ai pris toute les précautions pour être intraçable : Connexion sur le réseau Wi-fi de mes voisins, VPN, proxychain et Tails. J’ai attendu plusieurs minutes le chargement d’une page web, voir même plusieurs heures. Après deux bonnes heures à poireauter, je pensais qu’il serait peut-être intéressant de scanner l’adresse pour voir les ports ouverts. Le port ssh était ouvert. Après de longue heure à brute forcer le serveur, j’étais enfin connecté au serveur.

 

Login as : redeye
Password : redeye@CannibalTheater$

 

    Comme tout bon Hacker, mon but était maintenant de pouvoir contrôler la machine. Je commençais alors à rechercher comment je pourrais élever mes privilèges afin de devenir root. J’ai alors découvert l’existence d’un fichier étrange.

 

    redeye@CannibalTheater$ # find / -user root -perm -4000 -r-sr-sr-x 1 root bin 33208 Aug 10 15:55 /usr/bin/V3nom_spy
 

    J’ai lancé le programme V3nom_spy. Ça ressemblait à un chat, ça me semblait inutile jusqu’à l’apparition d’un message.

>> http://<censored>.onion Amuse toi.

 

    Encore une url, étrange. Je décidais de me rendre à cette adresse, j’avais peut-être gagné le gros lot. Effectivement, j’avais gagné le gros lot, mais pas celui que j’imaginais. Il y avait des centaines de fichier excel. Ils contenaient des noms et des adresses avec une description. C’était de la vente d’humains ! Filles, enfant ou même des hommes ! Il y avait des liens menant vers des photos de ces personne. Je fut pétrifié en regardant des centaines de ces photos. Certaines personnes étaient mutilées et vendu pour des prix misérable. Je ne voulais pas voir une photo de plus.je décidais d’arrêter toute activité. Deux jours plus tard, je décidais de prévenir mes amis de mon retrait du projet T4k3d0wn.

 

    Depuis cette découverte, je retrouve souvent une photo de moi prise à partir de ma webcam brûlant sur le bord de ma fenêtre. Je n’arrive plus à dormir. Évitez d’accéder au deep web. Certaines informations sont cachées. Laissez-les où elles sont.

Objets: 1 - 3 Sur 67
1 | 2 | 3 | 4 | 5 >>