Bloody Painter

23/06/2016 22:37

    Helen avait quatorze ans. Ses cernes donnaient l'impression qu'il n'avais jamais dormi. Il ne s'occupait pas non plus de ses cheveux noirs en bataille, il n'aimait pas faire d'effort pour prendre soin de lui; c'est une chose futile.

    Sa place est au fond de la salle de classe, près de la fenêtre; il est toujours assis ici à dessiner tranquillement, comme si ça représentait tout pour lui. Il n'aime pas vraiment se socialiser, c'est un solitaire.

    Après l'école, il y avait quelqu'un qui s'était fait pousser par terre. C'était Tom, il est toujours victimisé, pas parce qu'il avait fait quelque chose de mal, mais seulement car les gens autour de lui ne l'appréciaient pas. Ce genre de chose arrivait souvent, et Helen y était habitué. Bien qu'il se sentît mal pour Tom, il ne voulait pas s'en mêler, car c'est assez ennuyeux.

    Pendant la récréation, Judy dit, tout en cherchant, qu'elle a perdu sa montre. Helen décidait de ne pas l'aider, vu que ça ne le concerne pas. Mais soudaint, quelqu'un vit quelque-chose briller dans le sac d'Helen.
 

" C'est quoi, ça ?! "

    Demanda Ban en mettant sa main dans le sac, et en tira une montre incrusté de faux diamants. Helen fût très surpris de la voir, puisqu'il ne savait pas comment elle était arrivé ici.
 

" Ah ! C'est ma montre ! "
 

    Ban donna la montre à Judy. Les deux regardaient maintenant Helen d'un regard noir.
 

"Ce n'est pas moi... Dit Helen, toujours en train de dessiner sur son cahier, sans relever ne serait-ce qu'un peu sa tête.
- Mais oui, bien sûr ! " Judy quitta la classe avec Ban.

 

    Le jour suivant, comme d'habitude, Helen s'assit à sa place pour dessiner. Il remarqua que l'atmosphère n'était pas normale autour de lui; les gens commençaient à chuchoter des choses sur lui, et certains mêmes le traitaient de "voleur". Il décida de ne pas s'expliquer, parce qu'après tout, ça serait inutile.

    Le temps passa, et Helen devint une nouvelle cible d'agression; tout ce qu'il faisait maintenant obtenait des réactions exagérées. Il n'aimait pas ça, mais il ne résistait pas. Il gardait ses sentiments dans son cœur, il gardait le silence.

 

    Jusqu'au jour où Ban vint le voir et lui arracha des mains son cahier, avec ses dessins inachevés dessus.


" Encore ces trucs sans intérêt. " lança Ban, en arrachant quelques pages de dessins, les déchirant en morceaux, attendant de voir la réaction d'Helen.


    À ce rythme, les sentiments qu'il cachait allaient surgir. Il frappa Ban d'un coup-de-poing à la tête, et commença à se battre. Helen n'était pas très puissant, donc il se fit tabasser en un rien de temps. D'autres écoliers étaient venus pour voir la bagarre, sans l'arrêter; quelques personnes lui piétinèrent même la tête et l'estomac.

    Tout de suite après, la sonnerie retentit, tout le monde arrêtait ce qu'il faisait et retournait en classe, à leur place avant que la professeure n'arrive. Helen retournait sur sa chaise, comme si rien ne s'était passé. L'enseignante entra dans la classe un peu plus tard.


" Mon dieu, Otis (le nom de famille d'Helen) ! Que s'est il passé ? "


    Helen avait tellement de bleus visibles sur lui que la maîtresse le remarqua directement en entrant dans la salle. Tout le monde se tourna pour le regarder, attendant de lui une réponse, tout en le regardant sombrement d'un air meurtrier.


" Je suis tombé dans les escaliers, Madame. " Répondit-il avec un soupir, voyant les regards assassins disparaître.


    En rentrant à la maison, ses parents lui ont également demandé ce qu'il s'est passé, et il répondit la même chose. La veste bleue qu'il porte couvre tous les bleus qui ne sont pas sur son visage. Ses parents le crurent sur parole. Habituellement, quand ses parents lui demandent comment s'était passée l'école, il répondait toujours "Bien." Il leur mentit même en disant s'être fait plein d'amis, vivant gaiement chaque jour. Helen refusait de dire à ses parents la vérité, il ne voulait pas qu'ils s'inquiètent pour lui.


    Quelques mois sont passés. Il s'était habitué aux critiques et à se faire frapper, et humilier était une chose normale pour lui; il était complètement immunisé à ce genre de chose, maintenant. Qui l'avait piégé au début ? Pourquoi le coupable a-t-il fait ça ? Tout cela n'importait plus désormais. Plus rien n'est important, désormais.


" Salut ! Tu es là ? "


    Helen reçu un message d'une personne inconnu sur Facebook.


" Qui es-tu ? Répondit-il.
- Je suis Tom, je suis dans ta classe. "


    Tom n'avait jamais interagit avec Helen auparavant. Ceci le surpris un peu.


" C'est pour ? Demanda Helen.
- Hum, tu vas bien ?
- C'est pas tes affaires. " Répondit-il à la question de Tom.


    Ce dernier écrivit pendant un certain temps avant d'envoyer ce message.


" Écoute, je sais comment tu te sens en ce moment. On est dans la même situation. Je voudrais vraiment t'aider, mais je ne peux pas … Désolé. "


    Après ce message, Tom et Helen se parlèrent par message pendant longtemps, et Helen se sentait beaucoup mieux après lui avoir dit toute la souffrance et tout ce qu'il a enduré. Maintenant il peut même blaguer avec Tom. Helen utilisait souvent le smiley " :) " pour montrer sa joie. C'était la première fois qu'il pensait s'être fait un ami.

 

    Dans l'après-midi, le temps était chaud.
 

" Viens me voir sur le toit après la première heure de cours de l'après-midi. On doit parler, me demande pas pk. " Avait demandé Tom par texto hier soir.
 

    Helen suivit les instructions, et rencontra Tom sur le toit, il fit un signe de la main et en marchant vers lui en disant
 

" Hey Tom ! Comment ça va, mon ami ? "
- Hum… J'ai quelque chose à te dire… Quelque chose d'important… Dit Tom, avec une expression sérieuse. Tu te rappelles l'incident du vol de montre ? "


Comment Helen pourrait il l'oublier ? C'était à cause de ça qu'il avait commencé à souffrir ! Helen acquiesçât pour dire qu'il s'en rappelait.
 

" J'étais le coupable... "
 

    Tom baissa les yeux, terrifié à l'idée de regarder Helen dans les yeux.
 

" QUOI ?! Helen était choqué.
- J'ai volé la montre de Judy et je t'ai fais passé pour le coupable.
- Pourquoi t'as fais ça ?!
- Maintenant que tu es la nouvelle victime, ma vie est tellement plus heureuse. " Tom sourit niaisement.
 

    C'est vrai, quand tout le monde a décidé de victimiser Helen, ils n'ont plus embêté Tom. Il est comme un jouet délaissé. Pour lui, c'était parfait. Le temps qu'il passait en étant silencieux, il l'utilisa pour vivre sa scolarité sereinement. Il avait réussi. Son plan était outrageusement parfait.

Helen attrapa Tom par le col de son t-shirt, et, après l'avoir poussé un peu, ils finirent au bord du toit. Tom glissa et tomba du toit. Helen attrapa instantanément sa main, et essaye de le tirer, mais il n'a pas assez de force pour cela.


" Je suis désolé, Helen. "
 

    Tom tomba. Helen ferma ses yeux, il avait peur de regarder ce qui allait se passer. Il ne pouvait pas imaginer ce qui arrivait quand on tombe d'un grand bâtiment de six étages...
 

    Quand les policiers sont arrivés, ils interviewèrent Helen. Il était bien trop horrifié par l'accident pour pouvoir dire un mot.

    Encore une fois, Helen était devenu un sujet de discussion pour les étudiants. Quelques personnes pensaient qu'il avait poussé Tom du toit, mais la plupart des autres pensent que Tom s'est suicidé et qu'Helen n'a pas réussi à le sauver, car ils l'ont vu attraper la main de Tom avant qu'il ne tombe.

 

    Cette nuit, Helen pleurait et tremblait dans sa chambre, il n'arrivait pas à empêcher la culpabilité de grandir en lui. Il avait besoin de se calmer, et soudainement, une pensée lui traversa l'esprit :
 

" Mais... Ce n'est pas ma faute si Tom est mort. Il méritait de mourir, de toute façon ! "
 

    Cela l'aidait à se sentir mieux, et sa culpabilité s'évaporait aussi. Helen sourit d'une manière effrayante.
 

" Tom a reçu sa punition… Je suppose qu'il est temps pour les autres d'avoir la leur, non ? "
 

    Ses pleurs se transformaient en rire, dans l'obscurité de la nuit.

 

    Les camarades de classe d'Helen décidèrent de faire une fête le jour d'Halloween, pas pour célébrer Halloween, mais juste pour que leurs amis se réunissent le temps d'une fête. Évidemment, Helen n'était pas invité à la fête.

    La nuit avant Halloween, Judy et Maggie se parlaient sur Facebook. Les deux vivaient dans l'internat de leur école, et la chambre de Judy est juste à côté de celle de Maggie.


09:03 – Judy : Qui vient à la fête de demain ? Je suis si impatiente ! Very Happy !
09:03 – Maggie : La plupart de la classe sera là. Mais j'ai envoyé plein de messages à Ban et même si les messages sont tous lus, il ne me répond jamais. C'est quoi son prblm ?
09:04 – Judy : Je suppose qu'il travaille
09:06 – Maggie : Il se passe des choses bizarres… Depuis quelques temps j'entends des bruits de pas qui viennent de ma porte… Je crois que qqn marche dans l'internat
09:06 – Maggie : Attend, je vais voir

    (Maggie vit quelque chose d'inhabituel à travers la serrure de la porte)

09:07 – Maggie : omg !! Y'a un gars dehors il porte un masque et une veste bleue, et il a un couteau. Et il est PLEIN DE SANG !!
09:07 – Maggie : Putain ! Il tape sur ma porte là !
09:08 – Maggie : mon dieu mon dieu mon dieu !!
09:08 – Judy : Calme toi et essaye de trouver une arme ou n'importe quoi
09:08 – Judy : Essaye de te protéger !
09:09 – Maggie : Il essaye de tourner la poignée, mais heureusement je l'ai fermé à clé !
09:09 – Maggie : J'ai peur !!
09:09 – Judy : Maggie !
09:09 – Maggie : Qu'est ce que je dois faire ?!
09:09 – Judy : Maggie, écoute
09:09 – Maggie : SAUVE MOI !!
09:09 – Judy : Maggie, calme toi
09:09 – Judy : Maggie
09:10 – Judy : Maggie ?!
09:10 – Judy : t là ?!

    Les messages étaient marqués comme lu, mais Judy ne voyait pas de réponse. Soudaint, Judy entendit la porte de sa chambre s'ouvrir. Au moment où elle se tourna, elle sentit une souffrance horrible dans son estomac. Une personne couverte de sang, portant un masque ainsi qu'une veste bleue était entrée dans sa chambre et l'avait poignardé.
    Cette nuit, tous les étudiants qui étaient dans l'internat ont été tués. Personne ne sait comment le tueur a fait. Le meurtrier a utilisé le sang de ses victimes pour peindre les murs. La plupart des peintures représentaient le même smiley " :) ". Un bon nombre de cadavres ont étés émincés et écrabouillés, probablement pour avoir plus de "pigments". Helen Otis, le coupable, est toujours en fuite.
 

    Dans le salon de discussion où Judy et Maggie se parlaient, un message avait été écrit pour répondre au premier message de Judy, de 09:03 :

 

" 10:15 – Judy : Ne soit pas si impatiente pour demain :) Car il n'y aura pas de demain. "

Lue par :

Soraki

Commentaires : Bloody Painter

Aucun message nʼ a été trouvé.

Nouvel avis