Suicide

15/02/2015 17:17

     La lune est blanche et haute, cette nuit. Le froid envahit tes os, et ton souffle forme un spectre blanc devant ton visage. Tu as froid, et tu te presse pour rentrer chez toi. Il fait sombre, et il règne un silence lugubre dans les ruelles, entre-coupé par le bruit de tes pas. Soudain, quelque-chose, ou plutôt quelqu'un, attire ton attention. Sur le pont se trouve une personne, une pierre attachée à la cheville, prête à sauter.
     Tu cours vers elle et l'attrappe par la bras avant qu'elle ne puisse sauter. C'est une jeune femme, aux cheveux blonds claires, aux yeux verts, et à la peau pâle. Elle porte des vêtements un peu anciens, comme venant du siècle dernier. Vous restez immobiles quelques secondes avant qu'elle parle d'une voix claire.

     " C'est inutile, vous ne pouvez pas m'aider, dit-elle en souriant.
     - On n'en sais rien, c'est peut-être juste une mauvaise passe, réponds-tu.
     - Vous êtes gentil, mais vous ne pouvez rien faire pour moi.
     - Vous êtes sûre ? Il n'y a vraiment rien que je puisse faire ?
     - Si, il y a bien une chose... Rendez-vous à cette adresse, et dites à la femme qui y habite que je suis vraiment désolée pour tout. Donnez-lui aussi ce collier. Si vous le faites, je vous en serais éternellement reconnaissante " Dit-elle en déposant un papier et un collier dans ta main. "Dites-lui bien qu'Alice est désolée pour tout."

     A quelques mètres de toi, un passant t'observe bizarrement, mais tu l'ignore. Tu baisse les yeux pour lire l'adresse. Quand tu relève la tête, la jeune femme a disparue. Tu te penches pour regarder si elle n'a pas sautée, mais rien ne semblait avoir troublée l'eau. De plus, aucun bruit n'a retenti. Tu relis l'adresse et remarques que l'endroit est un immeuble tout proche d'ici. Tu t'y rends assez rapidement. Une fois en bas, tu remarques que la porte est entrouverte. Tu n'auras pas à interphonner pour entrer. Tu montes au troisième étage, et frappe à la porte portant le numéro inscrit sur le papier.
     Quelques secondes s'écoulèrent, avant que des bruits de pas retentirent derrière la porte. Quelqu'un la déverrouilla, et une femme assez âgée apparu. Elle te regarde. Tu commence à bégayer, un peu gêné.

    " Euh... Bonjour, madame... Excusez-moi de vous déranger, mais... "

     Tu t'arrêta. La femme regarda le collier dans ta main, et t'invita à entrer, ce que tu fis. Elle te demanda où avais-tu eu ce collier. Tu lui explique ce qu'il s'et passé un peu plus tôt. Tu lui dis qu'une femme du nom de Alice s'excuse pour tout, et qu'elle voulait que tu lui donne ce collier. Elle t'écoute, avant de fondre en larmes. Entre deux sanglots, elle prononça quelques mots.

     " C'est ma soeur... Morte il y a 75 ans..."

     Tu te figes. Tu venais de rencontrer un fantôme. Alors que tu te remettait du choc, un murmure retentit à tes oreilles.

     "Merci..."

 Tu comprends, maintenant, pourquoi ce passant te regardait bizarrement ? 

Commentaire: Suicide

Aucun message nʼ a été trouvé.

Nouvel avis